AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Astrologie-écologie, même combat ?  Astrologie canine, astrologie cynique ? A propos d’une expérience statistique sur des chiens  Nature et destin de l’astrologie  Histoire de l’astrologie arabe au Moyen-âge  Témoignage astro de Yves Ouatou  Jupiter astronomique  Claude Lelouch, le Scorpion du treize  Réflexions sur le réel conditionaliste
Vous êtes ici : Accueil >Astro-pratique >Les astro-entretiens de Françoise Hardy
Cinéma


Jean-Jacques Beinex ou la caméra Balance-émotion par Françoise Hardy

On accuse souvent le cinéaste de Diva ou de La Lune dans le caniveau de privilégier la forme, l’émotion et l’esthétique par rapport au fond. C’est injuste : Beinex est un être d’émotions intenses... À droite : Thème d’écliptique ; à gauche : Thème de domitude. Françoise Hardy : Trois de vos Signes dominants sur quatre sont dits réfractaires, dans la mesure ou l’un, le Taureau, où vous avez I’Ascendant, porte à se méfier de toute forme d’emballement et de dispersion, l’autre, le Scorpion, où vous avez quatre (...) Lire la suite...

Andrzej Zulawski, Scorpion possédé par Françoise Hardy

Cinéaste, Andrei Zulawski est né le 22/11/1940 à 9h45 TU à Lvov, Pologne (49N52, 24E00). Françoise Hardy : L’intérêt du Scorpion pour les intrications entre le "bien" et le "mal" est connu. Dans Possession, qui est une projection passionnante de ton thème astral, tu fais dire à ton héroïne, Anna, que les portes de l’ambition sont celles du mal. Faut-il voir dans cette affirmation une non-acceptation de tes propres ambitions, dans la mesure où l’attirance pour le pouvoir personnel que l’on décèle dans (...) Lire la suite...

Michel Audiard, Taureau aux dialogues vaches par Françoise Hardy

Le dialoguiste de cinéma Michel Audiard est né le 15/05/1920 à 22h00 TU à Paris. Françoise Hardy : Toute formule zodiacale comporte ses contrastes, et nous allons essayer de voir de quelle façon vous ressentez et vivez des vôtres. Le premier contraste qui vient à l’esprit à propos de votre ciel de naissance, réside dans les tendances à l’inertie, à la fixité, au sédentarisme, du Taureau, votre Signe solaire, et celles plus expansives à la bougeotte, au voyage, du Bélier, votre Signe lunaire, et du (...) Lire la suite...

Claude Lelouch, le Scorpion du treize par Françoise Hardy

Le cinéaste Claude Lelouch est né le 30/10/1937 à 21h15 TU à Paris. Françoise Hardy : Claude Lelouch, l’astrologie vous attire, mais pour l’instant ça s’arrête là ? À droite : Thème d’écliptique ; à gauche : Thème de domitude. Claude Lelouch : Je crois qu’on est programmés, et que les programmes peuvent être changés en cours de route par des influences, des circonstances extérieures, etc. Je n’aime pas que ma vie soit trop organisée, donc j’ai peur de tout ce qui peut l’organiser à l’avance. Je suis (...) Lire la suite...

Maurice Pialat, caméra Vierge au poing par Françoise Hardy

Françoise Hardy : Parce que, lorsqu’une planète ou le Soleil se trouvent dans la portion du zodiaque appelée Vierge, la durée de leur arc diurne équivaut à celle de leur arc nocturne, avec une légère prépondérance, mais aussi la diminution graduelle du premier par rapport au second, l’importance, autrement dit l’occupation de ce signe dans un ciel, prédispose à toujours soupeser avec une certaine lenteur l’envers et l’endroit des choses et à avoir, de ce fait, beaucoup de difficultés de choix et (...) Lire la suite...

Sandrine Kiberlain, Poissons-girafe mais pas godiche par Françoise Hardy

Toute petite, elle aimait déjà changer d’identité. A douze ans, elle jouait la star et se faisait interviewer par sa sœur pendant que son père, qui lui-même a tâté du théâtre amateur, la filmait. A seize ans, adolescente au long cou de girafe et à l’étrange visage, elle suit des cours de théâtre et se fait remarquer par Francis Huster qui l’appelait sa "mascotte". Après avoir arraché un bac B grâce à ses dons de dessinatrice, elle entre au Conservatoire. Les gens du métier lui conseillent de se refaire le nez (...) Lire la suite...


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé