AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Qu’est-ce que la science ? Un golem ou un robot ?  Yves Ouatou et l’astro-recrutement  Prisonnier de guère  Histoire de l’astrologie arabe au Moyen-âge  Le Verseau dans « La Condition solaire »  Florilège astrologique 1976–1979  Sommaires des Cahiers Conditionalistes  Famille « E extensif » en Signes
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueLes astro-entretiens de Françoise Hardy


Cinéma

Andrzej Zulawski, Scorpion possédé par Françoise Hardy

Andrei Zulawski est un réalisateur de cinéma, metteur en scène de théâtre, scénariste et écrivain polonais, célèbre notamment pour le film « L’important c’est d’aimer » – on se souvient tout particulièrement des rôles de Romy Schneider et de Jacques Dutronc. Françoise Hardy : L’intérêt du Scorpion pour les intrications entre le « bien » et le « mal » est connu. Dans Possession, qui est une projection passionnante de ton thème astral, tu fais dire à ton héroïne, Anna, que les portes de l’ambition sont celles du (...) Lire la suite...

Claude Lelouch, le Scorpion du treize par Françoise Hardy

Claude Lelouch est cinéaste, réalisateur, producteur, scénariste et cadreur. Sa filmographie compte plus de cinquante films dont « Un homme et une femme », « L’aventure c’est l’aventure », « Itinéraire d’un enfant gâté », « Les Misérables », « Roman de gare » ou « Un plus une ». Françoise Hardy : Claude Lelouch, l’astrologie vous attire, mais pour l’instant ça s’arrête là ? Claude Lelouch : Je crois qu’on est programmés, et que les programmes peuvent être changés en cours de route par des influences, des (...) Lire la suite...

Jean-Jacques Beineix ou la caméra Balance-émotion par Françoise Hardy

Jean-Jacques Beineix est cinéaste, réalisateur, dialoguiste, scénariste et producteur de cinéma. On accuse souvent le cinéaste de « Diva » ou de « La Lune dans le caniveau » de privilégier la forme, l’émotion et l’esthétique par rapport au fond. C’est injuste : Beinex est avant tout un être d’émotions intenses… Françoise Hardy : Trois de vos Signes dominants sur quatre sont dits réfractaires, dans la mesure ou l’un, le Taureau, où vous avez l’Ascendant, porte à se méfier de toute forme d’emballement et de (...) Lire la suite...

Maurice Pialat, caméra Vierge au poing par Françoise Hardy

Maurice Pialat est un réalisateur de cinéma et peintre. Ses films les plus connus sont « Nous ne vieillirons pas ensemble », « Loulou », « À nos amours », « Police », « Sous le soleil de Satan » et « Van Gogh », qui a valu à Jacques Dutronc, interprète du rôle-titre, le César du meilleur acteur. Françoise Hardy : Parce que, lorsqu’une planète ou le Soleil se trouvent dans la portion du zodiaque appelée Vierge, la durée de leur arc diurne équivaut à celle de leur arc nocturne, avec une légère prépondérance, mais (...) Lire la suite...

Michel Audiard, Taureau aux dialogues vaches par Françoise Hardy

Michel Audiard est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français de cinéma, également écrivain et chroniqueur de presse. Les dialogues percutants et argotiques des films scénarisés par Michel Audiard font l’objet d’un véritable culte populaire. Françoise Hardy : Toute formule zodiacale comporte ses contrastes, et nous allons essayer de voir de quelle façon vous ressentez et vivez des vôtres. Le premier contraste qui vient à l’esprit à propos de votre ciel de naissance, réside dans les tendances à (...) Lire la suite...

Sandrine Kiberlain, Poissons-girafe mais pas godiche par Françoise Hardy

Toute petite, elle aimait déjà changer d’identité. À douze ans, elle jouait la star et se faisait interviewer par sa sœur pendant que son père, qui lui-même a tâté du théâtre amateur, la filmait. À seize ans, adolescente au long cou de girafe et à l’étrange visage, elle suit des cours de théâtre et se fait remarquer par Francis Huster qui l’appelait sa « mascotte ». Après avoir arraché un bac B grâce à ses dons de dessinatrice, elle entre au Conservatoire. Les gens du métier lui conseillent de se refaire le nez (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé