AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Astrologie-écologie, même combat ?  Astrologie canine, astrologie cynique ? A propos d’une expérience statistique sur des chiens  Nature et destin de l’astrologie  Histoire de l’astrologie arabe au Moyen-âge  Témoignage astro de Yves Ouatou  Jupiter astronomique  Claude Lelouch, le Scorpion du treize  Réflexions sur le réel conditionaliste
Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Les aspects interplanétaires >Interprétation des Aspects >Aspects avec la Lune

Lune-Jupiter

Comment marier un ensemble global, homogène (Lune-p) avec la réduction de la dualité à l’unique (Jupiter-"rE") ? Comment faire fonctionner ensemble une réceptivité diffuse et un pragmatisme ambitieux ? Comment faire intimement sienne la recherche d’un vécu exemplaire ? Cet aspect exclut les niveaux "R" (la sociabilité spontanée), "e" (l’intensément ressenti), "T" (l’imaginaire qui s’exprime) et "t" (le froid esprit critique).

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile)

Le sujet trouve son équilibre et sa plénitude dans une vie sociale riche et bien adaptée. Sa chaleur humaine, sa bonhomie, sa convivialité lui permettent de tisser autour de lui un réseau de relations et de soutiens. Il sait en user à merveille pour faciliter la réalisation de ses objectifs et ambitions. Par sa faconde, il devient sans se forcer le centre d’intérêt de son groupe, sur lequel il veille avec une autorité bienveillante et paternaliste. Il lui semble tout naturel de scrupuleusement respecter les codes, lois et règlements qui cimentent la vie sociale de son milieu. Il s’entremet, joue le rôle du diplomate raisonnable, de l’apaiseur de conflits, du "parlementaire", celui qui en appelle à l’intérêt bien compris de chacun. Il sait organiser son quotidien au mieux de son bien-être. Il a l’art de se simplifier la vie avec bonne humeur.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement de la sociabilité volontaire (Jupiter) à l’intimité reposante (Lune), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si la Lune domine : le sujet refuse d’intégrer et d’accepter les contraintes, les efforts et la discipline qu’implique l’adaptation à la vie sociale. Sa nature fantasque, rêveuse et sans gêne impose à tous et à chacun la dictature de la satisfaction de ses besoins primaires, au mépris de tous les codes de bonne conduite. Son imagination s’affranchit des bornes du raisonnable, du bon sens et du bienséant. Désordonné, en proie à ses insatiables appétits, il ne sait pas ou ne peut pas gérer son existence avec sagesse et pondération. L’ambition, le désir de paraître le taraudent, mais il refuse, par paresse, de se donner les moyens de ses envies. Croyant naïvement qu’il devrait tout naturellement être accepté par autrui, il peut refuser de s’exprimer, de se justifier, de prendre la parole, de convaincre.

Si Jupiter domine : emphatique, autoritaire, trop sûr de lui et de ses jugements sans appel, le sujet craint par-dessus tout l’anonymat paisible. A force de vouloir à tout prix se rendre utile, faire quelque chose de "bien" de son existence, il en néglige ou en oublie sa sphère intime et le monde de ses familiers. Sa faconde est forcée, il parle trop haut et trop fort, en rupture avec les ambiances où il évolue. Il peut faire passer ses intérêts personnels avant tout sens de la solidarité, se privant ainsi de précieux soutiens. Il peut encore brimer en lui tout naturel, toute spontanéité par souci de paraître "normal", conforme aux modèles qui réglementent la vie sociale de son milieu. Sa logique sommaire, son formalisme simpliste risquent de "gendarmer" son imagination, de geler en lui toute rêverie. Intempestif et interventionniste, il ne sait pas lâcher prise, laisser êtres et choses suivre leur cours naturel.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la satisfaction des ambitions sociales et un temps pour l’intimité reposante, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute intimité reposante au nom du rôle extérieur qu’il entend jouer, ou abdiqué de tout désir d’imposer son personnage au profit d’une douce quiétude. SUITE

Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de “planète naine”, au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette “nanification” de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les “plutoniens” ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Voir aussi :

- Bases du système R.E.T.
- Profil psychologique du Lunaire
- Signification de la Lune dans le R.E.T.
- Famille "p" (pouvoir intensif)
- Stade lunaire (de 0 à 1 mois) : l’âge de la communion
- Pouvoirs de Soleil-Lune : la Lune
- Espace personnel et aura lunaire
- Profil psychologique du Jupitérien
- Signification de Jupiter dans le R.E.T.
- Stade jupitérien (2 à 12 ans) : l’âge de la socialisation
- Famille "E extensif" (Existence extensive)
- Famille "r intensif" (représentation intensive)
- A propos d’un transit de Jupiter...

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard



Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :

Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé