AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  2.2. Céphéides, étoiles pulsantes  Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation  Soleil-Mercure-Vénus, « Représentation extensive » et affectivité  Yves Ouatou et les Zantis en B.D.  Le rayonnement thermique et optique des planètes  Christian Clavier, un Taureau dans l’arène du rire  Le plutonien en bande dessinée  Les enfants du Soleil et le négationnisme anti-astrologique
Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Les aspects interplanétaires >Interprétation des Aspects >Aspects avec la Lune


Lune-Uranus

Comment marier un ensemble global, homogène (Lune-p) avec la réduction du multiple à l’unique (Uranus-‘rT’) ? Comment faire fonctionner ensemble une réceptivité diffuse et un volontarisme intransigeant ? Comment faire intimement siennes l’affirmation de convictions intuitives ? Cet aspect exclut les niveaux ‘R’ (la sociabilité spontanée), ‘e’ (l’intensément ressenti), ‘E’ (le sens du concret) et ‘t’ (le froid esprit critique).

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile)

Le sujet trouve son bien-être, son équilibre et sa plénitude dans une profonde maîtrise et un parfait contrôle de lui-même. D’une manière exigeante, il polarise l’ensemble de ses virtualités en fonction des objectifs précis et ambitieux qu’il se fixe. Il puise dans ses rêveries la matière pour construire d’impeccables édifices intellectuels dont il lui est essentiel de préserver la cohérence, l’homogénéité, l’harmonie. Il lui semble couler de source que la volonté n’a pas à plier devant les événements. Ainsi sa détermination intérieure, qui se manifeste par une grande fermeté extérieure, reste-t-elle détendue. Il s’impose et impose, dans un groupe, ses vues souvent originales, parfois déconcertantes, avec un aplomb si naturel que nul ne songerait à discuter une telle autorité. Il habite si intimement sa dignité, ses principes et sa droiture que jusque dans ses plus grandes exigences, il ne paraît en rien crispé.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement du volontarisme individualiste (Uranus) à l’intimité reposante (Lune), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si la Lune domine : au nom d’un « naturel » dont il fait un principe transcendant, sacré et inviolable, le sujet se refuse à toute contrainte, toute rigueur, toute discipline interne ou externe. Ses rêveries inconsistantes sont un rempart qui le protège, croit-il, de toute cérébralité organisée, hiérarchisée et consistante. Englué dans une quotidienneté qui satisfait ses penchants amorphes ou lymphatiques, il se refuse aux efforts de volonté exigeants et héroïques qu’il lui faudrait accepter pour en sortir. Cela ne l’empêche pas de céder parfois à de capricieuses frasques individualistes, à de brusques flambées d’autoritarisme sans portée réelle ni lendemains. Il se refuse d’affirmer des opinions trop nettes et trop tranchées, par peur de mettre en péril l’harmonie des ambiances où il tend à se dissoudre.

Si Uranus domine : crispé, cassant, autoritaire, trop sûr de lui et du bien-fondé de ses raisonnements surgis d’invérifiables constructions personnelles, le sujet s’interdit tout abandon, toute quiétude, toute bonhomie. Ce serait à ses yeux déchoir, dévoiler quelque inavouable faiblesse. Il pousse ses raisonnements intempestifs et sans nuances jusqu’à leurs dernières extrémités, sans se soucier de leur cohérence. La mécanique froide et efficace de son intellect annihile toute réceptivité, tout ressenti intime des êtres et des situations. Il cherche à s’extirper des routines quotidiennes qui lui insupportent à coups de défis outrés, de décisions aventureuses, de comportements outrés ou scandaleux. Pour lui, jamais rien n’est aisé, fluide, facile : l’ordre, la logique et l’ultra-précision s’imposent en tout domaine. Il peut aussi devenir un implacable tyran domestique, imposant, sans négociation possible, ses vues à ses familiers.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour les défis de l’affirmation individuelle et un temps pour l’intimité reposante, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute intimité reposante au nom d’une exigeante volonté de maîtrise, ou abdiqué de toute intransigeance dogmatique au profit d’une harmonieuse quiétude. SUITE

Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Voir aussi :

- Bases du système R.E.T.
- Profil psychologique du Lunaire
- Signification de la Lune dans le R.E.T.
- Famille ‘p’ (pouvoir intensif)
- Stade lunaire (de 0 à 1 mois) : l’âge de la communion
- Pouvoirs de Soleil-Lune : la Lune
- Espace personnel et aura lunaire
- Profil psychologique de l’Uranien
- Signification d’Uranus dans le R.E.T.
- Stade uranien (de 30 à 84 ans) : l’âge de l’individualisation
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Famille « r intensif » (représentation intensive)
- Uranus, le livre

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard



Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :

Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé