AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Familles R.E.T. de quintes  Carré à l’Ascendant, point nonagésime, domifications et hauteurs  Les Thèmes de deux jumeaux monozygotes  Françoise Hardy, Capricorne amoureuse malgré tout  De l’astrologie primitive à la psychologie moderne  Les rythmes du zodiaque  Le Taureau dans « La Condition solaire »  Le roc de l’unité
Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Les aspects interplanétaires >Interprétation des Aspects >Aspects avec Mars


Mars-Uranus

Comment marier le maintien des duos et duels (Mars-‘eE’) avec le passage du multiple à l’unique (Uranus-‘rT’) ? Comment faire fonctionner ensemble un pressant besoin d’action et un volontarisme intransigeant ? Comment rester franc et réaliste tout en affirmant ses convictions intuitives ? Cet aspect exclut les niveaux ‘R’ (la sociabilité spontanée) et ‘t’ (le froid esprit critique).

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile)

Le sujet est actif, volontaire, décidé, impérieux, hyper-efficace, plein d’aplomb, sûr de lui. Il programme à long terme ses actions et interventions percutantes et surprenantes. Il maîtrise et contrôle à fond son vécu, ses réactions, son goût de l’expérimentation. Ce théoricien ultra-cérébral est en même temps un homme de terrain expérimenté. Réaliste et combatif, une intuition sûre et claire lui indique la direction des luttes dont il est sûr de sortir vainqueur, des exploits qu’il est certain de réussir. Il sait instinctivement choisir ses cibles, aller droit au but, trancher dans le vif des êtres, choses et situations en écartant les demi-mesures, vaines tiédeurs et inutiles spéculations. Il prend des décisions énergiques à la vitesse de l’éclair, impose avec réalisme ses vues audacieuses ou ambitieuses. Énergique et précis, concentré et hyper-présent, il mène son existence avec une intensité, une autorité et un « self-control » remarquables.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’un activisme impatient et imprudent (Mars) à un volontarisme intransigeant (Uranus), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Mars domine : le sujet brandit son vécu indiscipliné contre toute forme de cérébralité audacieuse et organisée. Il fonce tête baissée dans ses activités, luttes et conflits sans se donner la peine d’élaborer auparavant un programme clair, précis et rigoureux. Absorbé par ce qu’il fait mécaniquement dans l’immédiat, prisonnier de sa situation présente, il est incapable de vues pénétrantes et synthétiques et aveugle à l’émergence de mouvements de fond qui pourraient radicalement bouleverser son existence. Il oppose avec agressivité et arrogance son expérience, son ressenti et son bon sens terre-à-terre à toute théorie puissamment charpentée, qu’il considère comme une vaine construction de l’esprit. Il est viscéralement indiscipliné et rétif à toute autorité qu’il a vite fait d’assimiler à du despotisme. Il se lance témérairement dans des défis impossibles.

Si Uranus domine : intuitivement convaincu du bien-fondé, de la pertinence et de la vérité de ses affirmations indémontrables et convictions tranchées, le sujet ne supporte aucune rivalité, aucun démenti des faits têtus, aucune confrontation susceptible de remettre en question ses certitudes arrogantes. Il impose tyranniquement des points de vues et théories dont le plus élémentaire réalisme et le plus terre-à-terre bon sens démontrent la prétention, la vanité, l’inanité ou à tout le moins l’arbitraire. Certain d’être le plus fort et le meilleur dans sa spécialité, il refuse les relations d’égalité et les combats où il risquerait de perdre sa réputation d’intouchable supériorité. L’originalité qu’il revendique haut et fort semble n’être qu’un grotesque défi au bon sens. Ses vues pénétrantes et audacieuses sont ou paraissent inapplicables concrètement.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la cérébralité ambitieuse et conceptrice et un temps pour s’adonner à son goût des luttes, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute activisme stérile et irréfléchi au nom d’une féconde puissance créatrice, ou abdiqué de tout individualisme intransigeant au profit d’un combat qu’il estime essentiel. SUITE

Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Voir aussi :

- Bases du système R.E.T.
- Profil psychologique du Marsien
- Signification de Mars dans le R.E.T.
- Stade marsien (de 1 à 2 ans) : l’âge de l’action
- Famille « P extensif » (Pouvoir extensif)
- Famille « E extensif » (Existence extensive)
- Famille « e intensif » (existence intensive)
- La sociologie découvre Mars
- Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars
- Profil psychologique de l’Uranien
- Signification d’Uranus dans le R.E.T.
- Stade uranien (de 30 à 84 ans) : l’âge de l’individualisation
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Famille « r intensif » (représentation intensive)
- Uranus, le livre

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard



Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :

Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé