AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  La fonction « aveugle » et le S.O.R.I.  La fonction marsienne ‘eE’ (existence de l’Existence)  Maurice Pialat, caméra Vierge au poing  Astronomie élémentaire du système solaire  Aspects marsiens dissonants (Mars dominant)  Dominique Voynet monstre vert ? Mars attaque !  Verseau R.E.T.  Les canons du R.E.T.
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsPour débutantsQuand, comment, pourquoi l’astrologie ?


Témoignage astro de Catherine Gutierrez

J’avais quinze ans lorsque j’ai abordé l’astrologie, et une vision partielle ne dira que c’était par pure curiosité gratuite, et une autre plus essentielle pour répondre alors au besoin de connaître mon avenir et comprendre le sens de mon existence, mais à cette époque c’est l’aspect magique de la chose qui n’a séduite, et j’ai fait connaissance, tout à fait par hasard, de mon premier initiateur, « hadèsiste » convaincu. À travers lui et ce qu’il a tenté de m’enseigner j’ai découvert une « dame » très austère, très compliquée, habillée de noir, décrivant aux pauvres humains une existence fatale, enfermés dans un destin implacable.

La dame austère et le sandwich au Nutella

Et moi, gamine fascinée par cette rencontre, insouciante du danger fatal qui me guettait, je bouquinais des livres entre un sandwich au Nutella et un verre de coca, les pieds sur la table, la tête dans les étoiles magiques qui devaient n’ouvrir les portes d’une science mystérieuse et lointaine.

Sauvegarde envers moi-même ? Je n’ai pas appris, j’ai effleuré les bouquins conne des fleurs, j’ai visité indemne l’enfer d’Hadès. Cela dit je ne suis quand même beaucoup compliqué l’existence en calculant un thème astrologique et j’ai regardé avec intérêt cette carte du ciel, qui était censée représenter non devenir sur Terre… En fait, cela ne ne servait à rien. Le pire c’est que je ne comprenais pas grand-chose, je n’étais sans doute pas assez intelligente !

Le complexe de Messaline ???

Pourtant, sans découragement devant des faits aussi décevants, j’attendais autre chose. Un signe, des événements déclencheurs qui ne permettraient de trouver au fond de moi des réponses à la connaissance intime de moi-même que je recherchais. Pendant longtemps, je n’ai jamais su où j’allais, je ne prenais pas de cours, je n’avais pas de cobaye bienveillant pour ne confronter à la réalité, mais dans le flou, dans l’incertitude de toutes ces années, je continuais à fouiller et à découvrir d’autres techniques astrologiques sans m’y attarder, sans m’y attacher.

Puis à vingt-huit ans, j’ai eu l’occasion de prendre des cours d’astrologie, je n’y suis précipitée. Enfin j’étais, je le pensais, sur la bonne voie. L’illusion fait vivre, la réalité t’enseigne, parce que là, j’ai rencontré ce qui doit se faire de mieux (entre autre) en niaiserie : c’était du grand art magico-psycholo-interprétado et de haut vol ! J’étais peut-être floue et folklorique dans ma démarche, mais je n’appréciais pas vraiment ce folklore-là : « Mademoiselle, dans votre thème vous avez un certain potentiel mais le complexe de Messaline, etc. » Troublant, n’est-ce-pas !

Avec deux copines, nous nous retrouvions le soir autour d’une table de cuisine pour défricher, essayer de comprendre et, lasses de tant de bêtises, nous nous sommes mises à la recherche d’une astrologie différente. Sans trop y croire, nous avons contacté un astrologue du coin.

L’astrologue à la question

Nous avons rencontré le personnage dans son antre bien perché et, sous le feu nourri de toutes ces années d’errances et de déceptions d’astrologues en herbe, je l’ai soumis « à la question ». Il s’en souvient encore ! D’explications en démonstrations, J’ai compris que cette fois c’était du sérieux, qu’il existait quelque part des astrologues compétents ne racontant pas de bobards (n’est-ce pas professeur !). Pour la petite histoire, j’avais acheté tout à fait par hasard, un an auparavant, La Condition solaire de Jean-Pierre Nicola, et ce bouquin dormait depuis sur une étagère, attendant sagement que je prenne quelques cours d’astrologie conditionaliste pour pouvoir le comprendre !

J’avais donc réussi à trouver une astrologie qui pouvait répondre à certaines de mes questions et qui m’a permis très vite de savoir interpréter un thème astrologique, mais plus que cela, au fur et à mesure, j’ai découvert une astrologie vivante, vivifiante, qui me parlait de l’être humain et de ses relations avec le Ciel et la Terre. J’étais libre d’avancer sans entrave vers la connaissance de moi-même, et je découvrais une nouvelle vision du monde et de mes semblables. J’ai donc depuis ma vingt-neuvième année pris le chemin de l’astrologie conditionaliste, en acceptant de bouger dans ma tète, sans me faire d’illusion sur moi-même ni sur ceux que je côtoyais, acceptant l’autre dans sa dimension humaine.

Cette approche de l’astrologie a depuis été un havre, une source qui m’a permis de garder bien des fois la tête hors de l’eau et les pieds sur Terre. Je n’ai jamais eu de sentiments de dépendance envers elle. C’est une relation de connaissance, de liberté, et dois-je le dire, d’amour.

Cet article vous a été proposé par : Catherine Gutierrez


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé