AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Mercure-Uranus  Réflexions sur l’astrologie mondiale  Témoignage astro de Sébastien Marc  La fonction saturnienne ‘tE’ (transcendance de l’Existence)  L’astrologie et la logique  Le Taureau  La correction de l’heure de naissance  La Vierge
Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Les planètes et le R.E.T. >Les familles planétaires du R.E.T.


Vénus-Mars-Neptune, « Petit e » ou « e intensif »

Généralement : focalisation sur le duo-duel

Réduire à un duo-duel, à une confrontation, à l’expérience vécue, au ressenti personnel, au sensoriellement éprouvé, à l’émotionnellement perdu, à leur impact affectif, l’ensemble des normes, codes, concepts, théories, modèles, buts, projets, images, principes, symboles (‘R’), des faits et phénomènes concrets et observables (‘E’) et des réalités abstraites, subtiles, invisibles, complexes (‘T’).

Psychologiquement : la sensorialité affective

Formule positive (‘e’ ou « Petit e » ou « E intensif ») : Privilégier sa perception sensorielle des images, des choses et de l’invisible. Faire de son vécu, de son ressenti, de ce que l’on éprouve, l’unique norme pour juger des discours que l’on entend, des actes que l’on doit accomplir et des états d’âme que l’on vit. Laisser s’exprimer et se laisser guider par ses coups de cœur, ses tripes et ses pressentiments. S’en remettre en toutes choses aux frémissements de son affectivité. Avoir un puissant appétit de vivre et partager des expériences intenses, à la fois tendres, tumultueuses et envoûtantes. Faire exister en plus fort l’action, la compassion et la tentation. Se laisser toucher, frapper, émouvoir, ébranler par tout ce qui se passe autant qu’on touche, frappe, émeut, ébranle par son impact sur le monde.

Formule négative (non-‘r’, non-‘t’ ou manque de Représentation intensive et de Transcendance intensive) : manque ou rejet de l’autorité manifeste et de l’esprit critique. Les principes et le scepticisme sont en panne. D’où les excès ‘e’ : affectivité envahissante, dictature des sentiments et émotions anarchiques, réactions épidermiques irréfléchies, adhésion aveugle à ce que l’on ressent fortement.

Le trio Existence intensive au niveau collectif-universel

Vénus, Mars, et Neptune ont en commun le niveau-but « existence » : pour ces trois fonctions planétaires, tout se réduit, se focalise, se polarise sur le ressenti, l’éprouvé, le vécu. Par la fonction vénusienne, un mot, une image ou une simple apparence (niveau-source ‘R’) suffisent pour provoquer de puissantes réactions affectives, sensorielles, émotionnelles : rires, larmes ou frissons (niveau-but ‘e’), et on s’intéresse moins au sens des mots qu’à leur sonorité, qu’à l’écho qu’ils provoquent dans une sensibilité à fleur de peau. Par la fonction marsienne, le vécu (niveau-source ‘E’) est un inépuisable réservoir de sensations fortes, enivrantes, turbulentes (niveau-but ‘e’). Pour la fonction neptunienne enfin, des informations subtiles, des signaux discrets, d’infimes variations de l’ambiance (niveau-source ‘T’) se répercutent dans la sensibilité sous forme d’impressions troublantes, de sensations étranges, d’émotions ineffables (niveau-but ‘e’). Bref, avec le trio de l’existence intensive, on vit intensément au rythme de ses désirs turbulents, on réagit avec son cœur, avec ses tripes, dans une totale authenticité émotionnelle, bien loin des savantes abstractions ou des sophistications de la vie sociale. On est sans cesse ému, touché à vif et en retour on touche et on émeut. Loin d’être de purs esprits, nous sommes des êtres de chair et de sang mus par leurs appétits charnels, leur besoin de sentir, palper, humer, goûter, caresser, tenir dans un perpétuel corps-à-corps avec les êtres, les choses et les situations. Nos humeurs et nos sentiments dictent leur loi, et ont leurs propres raisons que la raison ignore. On se bat pour ce qu’on aime, sans chercher à se poser de questions sur le pourquoi et le comment de ces actes instinctifs.

Le trio Existence intensive au niveau individuel-particulier

Lorsque ces trois Planètes sont dominantes dans le thème d’un individu, elles font de lui un être affectif, sensoriel, aux réactions épidermiques et viscérales. Ses sympathies comme ses antipathies sont fortes, tranchées, et font force de loi : ceux qui ne partagent pas, ses inclinaisons, ses attirances ou ses répulsions instinctives, qui ne vibrent pas sur la même fréquence émotionnelle que lui, il ne peut tout simplement pas les « sentir ». Pour lui, « les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas ». Sa vie affective est turbulente, explosive, intense et ses sentiments ne connaissent pas les demi-mesures : c’est l’amour ou la haine, tout plutôt que l’indifférence et la monotonie. Il élit ses partenaires en fonction de l’impact émotionnel qu’ils créent dans sa sensibilité : les affinités culturelles ou intellectuelles ne comptent guère dans ses choix. Superbement indifférent aux conventions, il entend donc vivre ses sentiments, son érotisme, sa sensorialité et sa sexualité au grand jour, jouir des êtres, des choses et des situations par tout les pores de sa peau dans de permanents et épuisants cœurs-à-cœurs et corps-à-corps. Il ne faut pas grand chose pour provoquer chez lui la chair de poule, le grand frisson, le rire aux larmes ou les larmes aux yeux. Désordre amoureux ? Peut-être : mais il est si grisant de s’abandonner à l’ivresse des sens, au vertige de l’amour, à l’extase du duo… qui se transforme facilement en duel. De bonnes confrontations piment et donnent du relief à des sentiments qui, sinon, risqueraient de s’étioler dans la mièvrerie.

Évidemment, il est difficile, avec un tel tempérament, de prendre des décisions réfléchies, de s’imposer un programme d’action longuement mûri, de prendre ses distances avec ses réactions immédiates. La griserie de l’instant, l’envie soudaine de vivre une expérience voluptueuse ou brûlante, le surgissement fulgurant et imprévisible d’un nouveau désir, l’intuition troublante que quelque chose d’étrange et de nouveau pourrait se produire vont à l’encontre de toute auto-discipline. Cela lui importe peu, pas plus que ne lui importe ce que les autres pensent de lui. Lui reproche-t-on d’être trop entier, trop franc et trop direct, de prendre trop souvent ses aises avec les règles du savoir-vivre au nom de l’authenticité de ses sentiments ? Il s’en moque. Que ceux qui l’aiment le suivent : il laisse à d’autres les bonnes manières qui ne sont pour lui que des hypocrisies de la vie sociale dont la seule vocation est d’empêcher les gens d’être pleinement eux-mêmes, les calculs mesquins et les démarches intéressées. SUITE

L’Existence intensive dans le S.O.R.I. :

- Référentiel Sujet-Excitabilité : Concentration des bas, moyen et haut niveaux d’énergie vers le maintien du moyen.

- Référentiel Objet-Signal : Concentration du simple, du composé et du complexe vers le maintien du composé.

- Référentiel Relation-Communication : Concentration de la Représentation, de l’Existence et de la Transcendance vers le maintien de l’Existence.

- Référentiel Intégration-Symbole : Concentration de l’Unique, du Duo-Duel et du Multiple vers le maintien du Duo-Duel.

Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Voir aussi :

- Profil psychologique du vénusien
- Signification de Vénus dans le R.E.T.
- Stade vénusien (de 3 à 7 mois 1/2) : l’âge de l’affection
- Famille « R extensif » (Représentation extensive)
- Profil psychologique du Marsien
- Signification de Mars dans le R.E.T.
- Stade marsien (de 1 à 2 ans) : l’âge de l’action
- Famille « P extensif » (Pouvoir extensif)
- Famille « E extensif » (Existence extensive)
- La sociologie découvre Mars
- Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars
- Profil psychologique du Neptunien
- Signification de Neptune dans le R.E.T.
- Le temps de l’au-delà
- Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Les Aspects Vénus-Mars
- Les Aspects Vénus-Neptune
- Les Aspects Mars-Neptune
- Le vénusien en B.D.
- Le marsien en B.D.
- Le neptunien en B.D.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard



Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :

Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé