AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Qu’est-ce que la science ? Un golem ou un robot ?  Yves Ouatou et l’astro-recrutement  Prisonnier de guère  Histoire de l’astrologie arabe au Moyen-âge  Le Verseau dans « La Condition solaire »  Florilège astrologique 1976–1979  Sommaires des Cahiers Conditionalistes  Famille « E extensif » en Signes
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueExemples de consultations


Analyse de Thèmes d’une famille : les parents

Le père, la mère, et deux enfants : un garçon et une fille. Chacun a son tempérament, en interaction obligée avec ceux des autres. Analyses et conseils d’éducation en fonction des Thèmes respectifs des membres de ce groupe familial.

Astro-profil de Catherine, la mère

Taureau Ascendant Lion, 29/04/1964 à 11 h 30 TU à Paris

-  Bons rapports entre familles « Représentation extensive » et « Transcendance extensive »
-  Bons rapports entre familles « représentation intensive » et « Existence extensive »
- Faiblesse du « pouvoir intensif » et de la « transcendance intensive »
- Signes dominants : Taureau, Scorpion, Bélier

1. Bons rapports entre « Représentation extensive » et « Transcendance extensive »

Deux des trois planètes appartenant à la famille « Représentation extensive » sont dominantes dans le thème de la mère : Soleil et Mercure se trouvent au Milieu-du-Ciel. Cela fait de Catherine une personne sociable, ouverte, douée pour d’emblée se faire admettre, pour établir avec autrui une communication détendue. Elle sait jouer les rôles qui lui sont impartis avec souplesse, sans se prendre exagérément au sérieux.

Des trois planètes appartenant à la famille « Transcendance extensive », une seule est dominante : Neptune au Fond-du-Ciel. Les deux autres, Uranus et Pluton, sont reliées par d’harmonieux trigones à l’ensemble des dominantes. Catherine se caractérise donc aussi par des comportements indépendants, réfractaires, imaginatifs. Comme Marc, elle est portée à exprimer la dynamique de son monde intérieur et à suivre le fil de ses inspirations sans trop se soucier d’être comprise.

Les bons rapports entre ces deux familles planétaires font de Catherine une personne à la fois liante et indépendante, communicative et exigeante, souple et rigoureuse, transparente et secrète dans ses motivations. Tout en étant à l’écoute, ouverte aux opinions différentes des siennes, elle ne se laisse pas aisément influencer et préserve jalousement son autono-mie de pensée et de décision, son aptitude à lire le dessous des cartes derrière les apparences de la vie sociale. Ses centres d’intérêt multiples ne l’empêchent pas de rester dé-terminée à suivre sa propre voie sans se disperser. Elle sait imposer ses vues souvent originales avec assez de souplesse et de décontraction pour éviter de se faire rejeter ou marginaliser.

Conseils à l’éducatrice : dans ses relations avec Marc, elle peut l’aider à se montrer plus communicatif en multipliant les possibilités de dialogue, mais doit éviter de sans cesse le solliciter. Cela ne devrait pas être trop difficile pour elle. Si elle a de bonnes aptitudes à comprendre les penchants réfractaires de Marc, elle devra en revanche accepter que les états d’âme et humeurs variables de son enfant le rendent parfois incompréhensible. Dans ses relations avec Amélie, elle a les qualités requises pour aider sa fille à davantage s’extérioriser, sortir de son mutisme tout en respectant son goût du secret et de la réflexion approfondie.

2. Bons rapports entre familles « représentation intensive » et « Existence extensive »

Deux des trois planètes appartenant à la famille « représentation intensive » sont dominantes dans le thème de Catherine : Soleil et Jupiter se trouvent au Milieu-du-Ciel. Cela fait d’elle une personne ayant de forts principes, une vision claire et organisée des choses, une décideuse qui ne craint pas de s’impliquer fortement dans des choix et des objectifs précis et mobilisateurs. Volontaire, disciplinée, elle sait ce qu’elle veut.

Par ailleurs, deux des trois planètes appartenant à la famille « Existence extensive » sont dominantes : Jupiter et Mars au Milieu-du-Ciel. Elles confèrent à Catherine un tempérament réaliste, combatif, pragmatique et entreprenant. Active et ambitieuse, elle sait tirer rapidement parti des opportunités que lui offrent les situations auxquelles elle est confrontée et ne se départit jamais d’un solide bon sens qui l’incite à penser, sans que cela l’empêche de prendre des initiatives hardies, qu’un bon « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras ».

Les bons rapports entre ces deux familles planétaires font de Catherine une personne volontaire et réaliste. Logique et organisée, elle sait tirer des leçons utiles de ses expériences et trouver des solutions simples aux problèmes de l’existence. Lorsqu’elle s’est fixé des objectifs, elle se donne efficacement les moyens de les réaliser en tirant parti des circonstances dont elle se sert comme d’un tremplin pour s’affirmer. Son sens de l’autorité et des hiérarchies nécessaires sont d’autant plus convaincants qu’elle n’hésite pas elle-même à se retrousser les manches, montrer l’exemple sur le terrain, se confronter directement aux êtres et aux choses. Elle a autant de savoir-faire que d’art du faire-savoir.

Conseils à l’éducatrice : ses relations avec Marc peuvent être souvent houleuses et conflictuelles, du fait de leur commune dominante « marsienne », mais Catherine dispose de bons atouts pour gérer ces rapports de force avec fermeté et diplomatie. Elle peut aider son fils à bien intégrer le sens de la discipline qui peut parfois lui faire défaut. Dans ses relations avec Amélie, elle devra éviter de vouloir que sa fille lui ressemble, exiger d’elle qu’elle se comporte comme une battante optimiste et ambitieuse : Amélie a trop de doutes et d’interrogations pour se lancer avec enthousiasme dans l’action, et risque de se bloquer si on lui impose de passer à l’acte trop rapidement. Catherine devra accepter qu’il faut à sa fille le temps de la réflexion avant de donner son opinion ou de consentir à s’exprimer…

3. Faiblesse des familles « pouvoir intensif » et « transcendance intensive

La Lune est la planète la plus faible du ciel natal de Catherine. Elle ne sait pas, ne veut pas ou ne peut pas s’abandonner en toute confiance, se laisser aller paisiblement, suivre les lignes de moindre résistance des êtres et des choses, préserver des instants de plénitude tranquille. Quoi qu’elle fasse, elle semble sans cesse obligée de forcer le cours des choses plutôt que de s’y mouler harmonieusement, de leur imposer sa volonté et sa puissance d’action plutôt que d’accepter leur déroulement naturel. Elle manque de fluidité, est persuadée que ne rien faire est un crime, que la contemplation sereine est inutile et rechigne à établir des rapports d’osmose et de fusion avec le monde qui l’entoure. Elle craint par-dessus tout de se retrouver seule dans une intimité sans besoins, ni projets ni désirs, dans un train-train quotidien agréable, dans une ambiance porteuse qu’elle assimile à de la routine insupportable et à une inqualifiable démission.

Cette Lune faible est en outre en conflit avec Saturne et Pluton, deux planètes appartenant à la famille « transcendance intensive ». Catherine peut ainsi craindre que tout abandon, tout laisser-aller ne la fassent glisser vers le doute, le scepticisme, les remises en question dérangeantes, et ainsi l’incitent à baisser les bras, ce qu’elle refuse par-dessus tout.

Conseils à l’éducatrice : d’une manière générale, Catherine peut manquer de réceptivité vis-à-vis de ses enfants. Plus que d’autres, elle peut avoir tendance à les identifier à une lourde dépendance, à un encombrant fardeau. Si elle parvient à dépasser cet a priori qui est pour elle légitime et compréhensible, elle risque néanmoins de mal comprendre les besoins de plénitude reposée que manifeste souvent Marc. Il faudra qu’elle se retienne, qu’elle maîtrise sa propre nature pour permettre à son fils de bien vivre et intégrer ses aspirations à la plénitude tranquille. Avec sa fille, ce « manque » de la mère sera moins crucial : Amélie ne recherche en effet pas directement une relation d’osmose complice, d’intime familiarité. Sa mère Catherine devra en revanche faire de très gros efforts pour comprendre les doutes et inquiétudes de sa fille, qu’elle aurait dans son premier réflexe tendance à prendre pour d’inutiles et vaines jérémiades.

4. Signes dominants : Taureau-Scorpion, Bélier

Contrairement à son fils qui ne ressemble guère aux Gémeaux, Catherine est très représentative des qualités et défauts généralement attribués à son Signe solaire, le Taureau. Elle en a la méfiance circonspecte, la tenace endurance, les refus massifs sous des dehors tour à tour souriants et impératifs. Il est difficile de la manœuvrer, de percer ses défenses instinctives. Elle sait faire des concessions diplomatiques et pondérer ses jugements sans pour autant rien sacrifier de ce qui lui paraît essentiel : ses principes, ses convictions, ses idéaux. Au fond, elle se méfie du « tout nouveau, tout beau »… mais avec sa composante Mars-Bélier, elle est aussi capable de réactions impulsives et immédiates qu’elle cherche à canaliser et discipliner sans toujours y parvenir. Sous ses dehors paisibles et maîtrisés, elle cache en fait une nature vivement excitable qu’un rien suffit à faire émerger.

Conseils à l’éducatrice : si elle s’y prend bien, grâce à leur dominante zodiacale commune (le Taureau), Catherine peut aider Marc à mieux canaliser son hyper-activisme. Par contre, ça risque de « coincer » avec Amélie qui trouvera souvent sa mère trop fermée à toute idée nouvelle : le Verseau est en effet l’exact opposé du Taureau.

Astro-profil de Patrice, le père

Balance Ascendant Taureau, 03/10/1965 à 19 h 00 TU à Paris

- Bons rapports entre familles « existence intensive » et « pouvoir intensif »
- Bons rapports entre familles « Transcendance extensive » et « pouvoir intensif »
- Faiblesse des familles « Représentation extensive » et « représentation intensive »
- Signes dominants : Capricorne et Scorpion

1. Bons rapports entre famille « existence intensive » et « Homogénéité »

La Lune, astre de la famille « pouvoir intensif », est dominante dans le thème de Patrice : elle se trouve au plus haut de sa course quotidienne et reliée par des aspects harmonieux (trigones et sextile) aux autres planètes. Le père de Marc est donc une personne réceptive, bon enfant, rêveuse, nonchalante, soucieuse de préserver en toutes choses son bien-être, l’harmonie de sa vie quotidienne, la plénitude de son monde intime auquel il se sent profondément appartenir.

Les trois planètes appartenant à la famille « existence intensive » dominent également dans son thème : Vénus, Mars et Neptune se couchaient au moment de sa naissance. Comme son fils Marc, Patrice se caractérise donc aussi par une intense affectivité et un vif ressenti des êtres et des choses : il se laisse facilement toucher, émouvoir, ébranler émotionnellement par ce qu’il éprouve, ressent, perçoit par toutes les fibres de son corps et réagit en conséquence.

Les bons rapports entre « pouvoir intensif » et « existence intensive » indiquent que Patrice sait intimement faire siennes toutes les émotions, les sensations et sentiments qui le touchent et le traversent. Son équilibre général de vie et son dynamisme passent par une vie affective intense et harmonieuse qu’il habite pleinement et sereinement. Il vit en profonde communion avec ceux qui l’entourent et leur témoigne une présence constante, bienveillante et accueillante, même si elle n’est pas dépourvue de mouvements d’humeur. Il a au plus haut point, et sans avoir à se forcer, l’esprit de famille. Ses réactions sont globales, authentiques, viscérales : il sait instinctivement ce qu’il faut faire, comment il faut agir et réagir, souvent vigoureusement mais pas toujours rigoureusement, pour préserver le bien-être et la tranquillité quotidiens auxquels il tient comme à la prunelle de ses yeux.

Conseils à l’éducateur : Patrice, en dépit de ses mouvements d’humeur, de ses réactions à fleur de peau parfois un peu « soupe au lait », est d’une nature plutôt coulante, sécurisante, tendre et bienveillante. Il ne veut entrer en conflit avec personne tant que sa quiétude intime n’est pas concernée. Il a toutefois le goût des échanges et confrontations af-fectives intenses. En ce sens, il peut avec talent jouer avec son fils le rôle d’un « papa-poule » compréhensif et réceptif à l’égard des problèmes de sécurité qui souvent se posent à Marc. Les rapports avec Amélie risquent d’être plus complexes : en effet, Patrice a tendance à rechercher le contact affectif proche, la relation tendre et privilégiée alors que sa fille préfère nettement maintenir un minimum de distance dans ses rapports avec autrui. Il faudra que Patrice accepte petit à petit de comprendre que si Amélie fait preuve d’une certaine froideur à son égard, ce n’est pas par manque d’affection de sa part, mais parce qu’elle n’est pas à son aise dans les relations de fusion émotionnelle qui ont la préférence de son père.

2. Bons rapports entre familles « Transcendance extensive » et « Homogénéité »

La Lune est donc dominante dans le thème de Patrice. Étant donné qu’une des planètes de la famille « Transcendance extensive », Neptune, est elle aussi dominante, et que la Lune est en trigone avec les deux autres planètes de cette famille, Uranus et Pluton, on peut considérer que cette famille est elle aussi dominante. Comme Marc et sa mère, Patrice se caractérise donc également par des comportements indépendants, réfractaires, imaginatifs. Comme eux, il est porté à exprimer la dynamique de son monde intérieur et à suivre le fil de ses inspirations sans trop se soucier d’être comprise.

Mais il vit les bons rapports entre « Transcendance extensive » et « pouvoir intensif » d’une toute autre manière, infiniment plus paisible et plus sereine. Il est à l’écoute de ses voix intérieures, des murmures de son inconscient, des exigences de sa nature profonde qu’il entend vivre sans se contraindre à faire des efforts surhumains. S’il se montre le plus souvent sous un aspect rêveur, imaginatif, sensible, nonchalant, ce serait une erreur de croire que sa plasticité fait de lui quelqu’un de complètement malléable. Il a ses jardins secrets, son monde intérieur, ses labyrinthes intimes qui résistent à toute tentative d’effraction. Extrêmement réceptif aux plus infimes variations des ambiances où il se trouve, il a souvent et mine de rien de fulgurantes intuitions qui démontrent un sens aigu de l’observation. Tout en vivant en relation d’étroite os-mose et harmonie avec son milieu familier, il sait protéger ce qu’il estime être le « minimum vital » de son individualité. Ceux qui le prendraient pour un naïf trop accommodant risquent d’en être pour leurs frais lorsque tout à coup il démontre qu’il n’est dupe de rien, et que ce n’est pas parce qu’il se sent à l’aise dans ses pantoufles qu’il faut lui marcher sur les pieds, pas parce qu’il est la plupart du temps bienveillant et conciliant qu’il faut le taxer de manque de lucidité, pas parce qu’il est solidaire de ceux qui l’entourent qu’il faut l’accuser de manquer de personnalité…

3. Faiblesse des familles « Représentation extensive » et « représentation intensive »

Soleil, Mercure et Jupiter sont les planètes les moins valorisées de son horoscope natal. Soleil et Mercure appartiennent à la famille « Représentation extensive », Soleil et Jupiter à la famille « représentation intensive ».

Du fait de son manque de « Représentation extensive », s’il est généralement accueillant et réceptif, Patrice n’est pas spontanément sociable, au sens où il ne ressent pas le besoin pressant de communiquer avec autrui, de se faire admettre par les autres. S’il n’est pas touché, ému, intimement concerné, rien ne semble d’emblée vraiment l’intéresser, focaliser son attention, exciter sa curiosité en dehors du cercle fermé de ceux avec qui il partage d’intenses relations affectives. Il réagit trop naturellement, trop avec son cœur et ses tripes pour être capable d’intégrer les conventions qui sous-tendent la vie sociale et d’en jouer habilement pour se faire reconnaître.

Du fait de son manque de « représentation intensive », Patrice a horreur de se contraindre, de s’obliger à suivre un programme fixé d’avance, d’avoir à mobiliser ses énergies en but d’un projet qui lui demanderait de renoncer à la douceur de vivre qu’il affectionne. Aux grands principes, modèles et idéaux, il oppose volontiers ses grands sentiments, les élans de son cœur, l’immédiateté de la relation vécue. Il a du mal à accepter de discipliner son existence, de la faire rentrer dans des normes raisonnables. Il ne prend des décisions que lorsqu’il ne peut pas faire autrement, lorsque la situation l’y oblige. De ce fait, il a du mal à vivre la relation d’autorité : soit il ne sait pas imposer sa volonté, soit il le fait d’une manière inappropriée, capricieuse, désordonnée.

Conseils à l’éducateur : Patrice aura évidemment des problèmes d’autorité avec ses deux enfants. Sa mère étant largement pourvue de ce sens de l’autorité et de cette sociabilité qui lui font défaut, ce n’est pas bien grave si le couple parental s’entend bien et sait se répartir les tâches : à elle d’être vigilante, exigeante, de jouer le rôle du « père fouettard », à lui d’être le « papa gâteau ». Mais tout n’est pas si simple : Patrice devra quand même accepter que le rôle classique du père demande impérativement d’être un modèle, de transmettre des idéaux et des certitudes, et apprendre à jouer ce rôle au moins à mi-temps, même si cela lui coûte, même si ce n’est pas dans sa nature profonde…

4. Dominantes zodiacales : Capricorne-Scorpion

Ni son signe solaire (Balance), ni son Signe Ascendant (Taureau) ne dominent dans le ciel de naissance de Patrice, ce qui démontre bien que la combinaison Signe solaire-Signe Ascendant est insuffisante pour décrire la personnalité de quelqu’un. Avec une Lune dominante au Capricorne, Patrice se réfugie volontiers dans la tour d’ivoire de sa tranquillité, opposant un refus catégorique à qui voudrait la perturber. Avec une conjonction Vénus-Mars-Neptune en Scorpion, il se montre extrêmement sélectif, exigeant dans le choix de ses relations affectives : quand il aime quelqu’un, rien d’autre ne trouve grâce à ses yeux. Ce qui peut lui conférer une affectivité ombrageuse et « collante ».

Conseils à l’éducateur : Amélie a elle aussi une Lune en Capricorne, mais elle n’est pas dominante : Patrice peut l’aider à comprendre qu’on peut trouver la paix en s’isolant. Marc a une Lune dominante en Cancer : son père comprendra bien ses besoins de tranquillité. Par contre, Patrice devrait faire des efforts pour ne pas faire de sa famille un milieu clos sans ouverture sur le monde extérieur !

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard




Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé