AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation  L’Astrologie, idées reçues, par René-Guy F. Guérin  Yves Ouatou et les Zécoles d’astro  Claude Lelouch, le Scorpion du treize  Le Taureau  Signe solaire et Signe Ascendant  Lune-Vénus  Mercure-Jupiter
Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Le zodiaque >Les douze Signes du zodiaque

Le Cancer

Cancer adapté

Force d’inhibition bloquante : le défenseur. On se protège de la surdose de stimuli extérieurs, délimite sa puissance, son territoire, son pouvoir, met une frontière entre soi et l’univers environnant. A l’intérieur de cette frontière, on explore ses acquis, inventorie ses richesses (mentales, affectives ou autres) accumulées en consolidant ses remparts protecteurs. On défend son cocon, son fief, son abri, sa communauté de base. On y est confronté à soi-même : problèmes d’auto-estime, de narcissisme ou de subjectivité.

Lenteur d’excitation : la tortue. L’excitation (l’action) est lente, continue, progressive, persévérante : on construit pas à pas, on organise systématiquement, on est patient, on s’accroche, on sait attendre. L’ouverture vers le monde extérieur est maîtrisée : il faut qu’elle soit efficace. Souci d’organisation et de contrôle d’un milieu clos, self-control ou autorité tutélaire. Comportements rituels, répétitifs : habitudes, routines donnant un cadre solide aux actes, pensées et émotions. Persistance des souvenirs, traditions, garde-fous régulateurs.

Sens des ensembles : le patrimoine. En phase Gémeaux, nous étions un présence d’un ensemble qui accueillait de plus en plus d’éléments croissance et domination absolue du diurne). En Cancer, le monde diurne domine toujours absolument, mais il décroît : il n’y a plus rien à accueillir, il faut désormais intégrer. Il s’agit ici d’une synthèse en milieu clos : le lieu du plus grand contenu. On rassemble dans un même cadre limitatif, sous une même houlette. Conserver une mémoire exhaustive, vivre pleinement toutes les facettes de son monde intérieur et le défendre conte toute extériorité. Maintenir avec constance une multitude de projets. Sens de la cohérence interne et de l’homogénéité.

Le défenseur du patrimoine est conservateur et immobiliste. Il gère efficacement ses acquis sans chercher à les faire fructifier.

La tortue-patrimoine, plus active et dynamique, accroît systématiquement ses acquis par cercles concentriques et sédimentations opiniâtres et successives.

Cancer inadapté

Manque d’excitation associative : le pantouflard. Il ne veut pas ou ne peut pas s’associer à autrui, au monde extérieur, se replie frileusement à l’intérieur de son cocon protecteur, rend impossible tout contact, coupe les ponts, supprime les terrains de rencontre. Il pantoufle, s’abandonne à l’indolence, au laisser-aller, à la nonchalance. Il est ours, asociable, ermite, cultive l’esprit de clocher, refuse de comprendre des points de vue différents du sien. Il fonctionne en circuit fermé, en s’auto-intoxiquant avec ses propres pensées ou émotions.

Vitesse d’inhibition inadaptée : l’alarmiste. Les réactions d’inhibition sont vives mais inadaptées à la situation : on s’esquive devant des dangers imaginaires, on a des réactions de défense inopportunes, prématurées, on adopte la politique de l’autruche. On craint, on s’affole, on s’angoisse pour un rien. On panique au sujet de l’intrusion d’éléments étrangers au cocon ; le monde externe est systématiquement considéré comme hostile. Les discriminations opèrent à vide : doutes phobiques, choix impossibles, spéculations à propos de n’importe quoi.

Phase ultraparadoxale : le capharnaüm.. La perte de différenciation des antagonismes atteint ici le sens des frontières : est-on dedans ou dehors ? Frontières incertaines. Casanier, on rêve d’aventures. Aventureux ou bohème, on rêve d’un nid douillet. Le réel et l’imaginaire, le subjectif et l’objectif se surimpressionnent et se mélangent. On s’émeut de ses émotions, pense à ses pensées en circuit fermé. Tout s’agglomère en milieu clos : capharnaüm, bric-à-brac hétéroclite, entassement de pensées, rêves ou émotions en pièces détachées, sans aucun lien entre eux, sans fil conducteur. Identification à ce qui protège : famille, lieu, autorité, et réflexes de crainte ou de fuite devant les propositions de coopération, de mains tendues.

Le pantouflard-capharnaüm est un bohème désorganisé aux pensées ou émotions hybrides, enchevêtrées, un ours mal léché jamais satisfait de rien.

L’alarmiste-capharnaüm, spécialiste de la politique de l’autruche, vit dans la hantise des dépossessions et des pertes de sécurité. SUITE

Texte extrait du Manuel d’astrologie universelle, Dervy, 1993.

Le petit livre du Cancer

par Richard Pellard. 49 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Cancer selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Cancer en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Voir aussi :

- Le Cancer mythologique
- Cancer R.E.T.
- Le Cancer
- Le Cancer et vous
- Les Signes d’été
- Le zodiaque et la précession des équinoxes
- La réalité astronomique du zodiaque
- Le zodiaque dans l’Homme
- Autour du zodiaque
- Zodiaque et sphère locale
- Formes de l’inhibition
- Change-t-on de caractère en changeant de Signe ?
- Énergie-Espace-Temps-Structure et zodiaque
- Genèse du zodiaque conditionaliste
- L’horloge photopériodique du genou... et de la tête
- Signe solaire et Signe Ascendant
- Astrologie, adaptation & inadaptation

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard



Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :

Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé