AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Le jupitérien en bande dessinée  L’Esprit Mercure de C.G. Jung : une leçon de symbolisme  Astro-psychanalyse théorique et pratique  L’horloge photopériodique du genou  Kathmandu  Les Aspects planétaires  Astrologie et médecine : corps astral et psychosomatique  Orson Welles, le Taureau qui en disait trop
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsPour débutantsQuestions de base à propos de l’astrologie


Les mystères du thème astral

« Nous sommes nés à un moment donné, en un lieu donné, et nous avons, comme les crus célèbres, les qualités de l’an et de la saison qui nous ont vu naître » (Carl-Gustav Jung).

« Mon Thème natal ne concerne-t-il que moi ? »

Pour mieux comprendre, voici deux chiffres :

- environ 350 000 : c’est grosso modo le nombre estimé de bébés qui naissent chaque jour dans le monde entier au début du XXIe siècle.

- environ 2000 : c’est le nombre de bébés qui naissent chaque jour en France au début du XXIe siècle.

- En divisant 2000 par 24 (nombre d’heures dans une journée) on obtient environ 83, ce qui signifie qu’il y a environ 83 personnes en France qui ont, étant donné qu’elles sont nées à peu près à la même heure que vous, à peu près le même Thème et le même Ascendant que vous. Sachant que c’est environ et en moyenne tous les quarts d’heures que la configuration du ciel change significativement, on peut, pour plus de précision, diviser 2000 par 96 (nombre de quarts d’heures dans une journée). Dans ce cas, seules environ 20 personnes ont en France presque exactement le même Thème astral que vous.

- En divisant 350 000 par 24 (nombre d’heures dans une journée) on obtient environ 14583, ce qui signifie qu’il y a environ 7000 à 15000 (compte tenu des latitudes géographiques) personnes sur Terre qui ont à peu près le même Thème et le même Ascendant que vous (environ 3000 à 4000 si on divise le nombre mondial des naissances par 96).

Ce qu’il faut donc comprendre, c’est que le Thème de naissance d’un individu n’est en rien quelque chose de « personnel », mais qu’il est très rare que deux personnes naissent au même moment et au même endroit. Par contre, c’est la manière dont on vit son Thème astral en fonction des paramètres extra-astrologiques (hérédité, sexe, famille, socioculture, conditions économiques, etc.) qui est très personnelle…

L’heure de naissance

La précision de l’heure de naissance est un élément essentiel pour l’astrologue. Et déjà se pose un premier problème : quelle est l’heure réelle de la naissance ? Celle où l’enfant sort du ventre de sa mère ? Ou bien le moment où il pousse son premier cri ?

Les astrologues se réfèrent plutôt au moment de la perte des eaux : les forces de la gravitation (probablement à l’origine de l’influence astrologique) sont différentes (densité) en milieu aquatique (dans le ventre de la mère) qu’en milieu aérien. La naissance est un processus qui dure quelques minutes, une fois finie la longue phase des contractions prénatales. L’heure officielle mentionnée sur les documents d’État-Civil, même apparemment ultra-précise (du genre 9 h 43), n’est pas une vérité absolue, mais elle vaut mieux que des souvenirs incertains.

Sachez enfin qu’à dix minutes près, l’état du ciel et l’interprétation d’un thème astrologique ne varieront pas. En revanche, une vingtaine de minutes de plus ou de moins peuvent, dans un très grand nombre de cas, modifier en profondeur les caractéristiques de votre ciel de naissance et l’analyse qui en sera faite. Avant de consulter un astrologue, assurez-vous donc que vous connaissez votre heure natale avec un maximum de précision !

Les outils de l’astrologue

Pour faire votre thème astral, un astrologue a donc besoin de deux renseignements : l’endroit et le moment où vous avez vu le jour (année, jour, heure précise dûment vérifiée auprès des services de l’État-Civil).

Dans un premier temps, muni de ces deux précieuses données, il compulse ses Éphémérides (tables astronomiques des positions planétaires). Après quelques rapides calculs, elles lui indiquent dans quel Signe du zodiaque se trouvaient le Soleil, la Lune et les planètes du système solaire lorsque vous êtes né.

Ensuite, avec l’aide d’un atlas géographique, il convertit votre lieu de naissance en longitude et latitude, c’est-à-dire en chiffres qu’il pourra ultérieurement intégrer dans ses calculs.

Enfin, il ouvre sa Table des Maisons. Cet ouvrage lui indique quelle est la position de l’Ascendant (point du zodiaque qui se lève à l’horizon) et du Milieu-du-Ciel (point du zodiaque qui passe au méridien). Il saura ainsi quels Signes et quelles planètes étaient au-dessus ou en dessous de l’horizon, à l’est ou à l’ouest, etc., toutes données qui seront indispensables à l’interprétation de votre ciel de naissance.

Voilà, les calculs sont terminés ! Ils sont très simples à effectuer et ne demandent, pour les plus compliqués, que la connaissance de la règle de trois. Un astrologue expérimenté ne met qu’une dizaine de minutes pour en venir à bout. Il reporte ensuite les positions planétaires, les coordonnées de l’horizon et du méridien sur un imprimé zodiacal, et trace les aspects (écarts angulaires entre les planètes). Au bout du compte, l’astrologue a en face de lui une représentation en deux dimensions de votre ciel natal (et non votre portrait-robot, quoi qu’en pensent certains fatalistes).

En fait, les astrologues sont de plus en plus nombreux à utiliser un ordinateur équipé d’un logiciel spécialisé pour effectuer ces calculs et sortir des thèmes astraux sur imprimante. Pourquoi pas ? Après tout, un ordinateur calcule plus vite et plus précisément que l’homme… Mais le plus difficile reste à faire : interpréter méthodiquement et synthétiquement cette carte du ciel. Ça, aucun logiciel d’astrologie ne sait encore le faire : c’est trop complexe…

L’interprétation astro-psychologique

Avant de recevoir un consultant, l’astrologue sérieux a déjà travaillé une ou plusieurs heures sur son thème. Ce travail lui a permis d’évaluer la force relative de chacun des éléments de celui-ci : il sait, grâce à l’expérience et aux vérifications statistiques, que les Planètes et les Signes qui se lèvent ou se couchent à l’horizon, celles qui culminent au méridien sont plus forts que les autres. Or les Planètes et Signes dominants correspondent aux traits de caractère ou fonctions psychologiques dominants chez l’individu.

Si Mars se levait au moment de votre naissance, il sait déjà, avant de vous rencontrer, que vous avez un caractère le plus souvent actif, concret, combatif, réaliste ; si c’était Saturne qui se levait, il jugera que vous avez le plus fréquemment un comportement réfléchi, distant, méditatif, etc. Si Mars se levait tandis que Saturne se couchait, ces deux planètes étaient en aspect d’opposition dans votre ciel natal ; l’astrologue en déduira qu’il y a chez vous opposition (conflit) entre action et réflexion. Mais il faudra qu’il vous rencontre, qu’il parle avec vous, qu’il connaisse votre vécu pour savoir comment vous vivez ce conflit : l’astrologue ne sait pas tout.

Chaque Planète et chaque Signe représente un « pôle astro-psychologique ». Le caractère de chacun de nous est constitué de multiples pôles qui coopèrent ou s’affrontent. Le travail de l’astrologue compétent est de décrire avec réalisme et précision comment s’articulent entre eux ces pôles. En connaissant bien votre ciel de naissance, vous connaîtrez bien comment vous fonctionnez… et comment vous pouvez apprendre à mieux fonctionner si besoin est ! C’est en principe le rôle et la fonction d’une consultation astrologique.

L’interprétation peut aussi porter sur la comparaison de deux thèmes (synastrie). L’astrologue doit alors évaluer les ressemblances et dissemblances dans le fonctionnement des deux individus (couple, duo mère-enfant, partenaires professionnels, etc.), leurs possibilités d’entente et de mésentente, d’affrontement ou de complémentarité. Par exemple, deux « Vénus en Bélier » dominantes auront certes une profonde et immédiate complicité affective, mais risquent de manquer ensemble de recul, de retenue. Un « saturnien du Capricorne », froid et indifférent, risque d’avoir des relations difficiles avec un « jupitérien des Gémeaux », extraverti et envahissant… à moins qu’ils n’apprennent à se compléter, etc. Il n’y a pas de recettes.

Article paru dans le n° 1 d’Astrologie naturelle (décembre 1997).

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard

Voir aussi :

- L’astrologie peut-elle prévoir l’avenir ?
- Exemples de consultations


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003-2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé